CGSP-CHU Liège

  • La Lorgnette (1) du 03.02.2017

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    03 février 2017, N° 16
    Pour t'informer en continu, n'hésites pas à visiter notre site web : www.cgsp-admi-liege.be
    Police : report des congés 2016 direction générale judiciaire
    • Publifin, on n'a pas fini d'en parler : suite et pas fin :
    Dernière nouvelle depuis la galaxie Publifin and Co. Georges PIRE (MR – Recordman de cumul) démissionne de tous ses mandats politiques(ou presque) pour le bien de la sérénité de ses petit-e ami-e-s du MR. Mais je vous rassure tous de suite, il garde son indemnité de 5200 € net/mois, suite à son départ du Collège provincial, et ce jusqu'en 2018. Ce qui lui permettra de vivre dignement selon les critères de Louis MICHEL (MR – Le père de). Le ministre André ANTOINE (CDH – Ex-ministre de l'énergie et mêle tout), vient mettre son grain de sel dans le scandale en plaidant pour une absorption de la partie distribution d'énergie (GRD – Gestionnaire de réseau de distribution) de Publifin par Ores. En gros, il conseille de faire ce qu'il n'a pas fait au moment de la création de Resa et d'Ores. Le tout au détriment de l'emploi, particulièrement en principauté. Pour rester au CDH Josly PIETTE (Bourgmestre de Bassenge – Ex permanent CSC), quant à lui ne voit rien d'anormal par rapport à son mandat chez Publipart. Ah oui Publipart … c'est le nouveau scandale, mais cette fois c'est la Flandre qui est principalement visée (Il n'y a pas qu'en Wallonie qu'on est des mafieux). En gros, rien de différent à ce que nous vivons au sud du pays : mandats surpayés, pour pas faire grand-chose et personne ne savait rien. Là où ils innovent, c'est que cette filiale aurait investi dans l'armement chimique …
    • Transparence quand tu nous tiens :
    Il y a quelques jours, le Soir a posé une série de questions aux différents mandataires gravitant autour de Publifin. Beaucoup ont refusés de répondre, mais voici ce qu'il en ressort en quelques lignes. Willy DEMEYER (PS) reconnait une erreur mais rappel que les autres fédérations politiques (ECOLO, CDH, MR) ont désigné leurs administrateurs et refuse que la structure soit sacrifiée. Chez ECOLO c'est le parti qui a répondu pour tout le monde en faisant une synthèse de ce qui est sorti dans la presse … Le MR, lui en profite pour tacler le PS mais rien de neuf apporté sur le sujet. Et pour finir le CDH qui semble satisfait de sa manière d'agir dans ce scandale : dénonce, démissionne et rappel que seul les ECOLO n'ont pas encore fait démissionner leur administrateur chez Publifin… Un beau match entre responsables politiques …
    • Le MR et Denis DUCARME prépare les prochaines élections :
    Le député Denis DUCARME (MR) a déposé à la Chambre un texte modifiant la loi relative aux dépenses électorales. Ce texte vise directement les mutualités qui dénoncent les mesures prises par le gouvernement fédéral en matière de soins de santé. Selon lui, Solidaris en tête, contourne la législation sur les dépenses électorales en prenant position contre le gouvernement MR/NVA et fais le jeu des (ou d'un) parti d'opposition. Ou plutôt comment museler toute forme de contestation. Bientôt le tour des syndicats a devoir se taire ?
    • La patience et la persévérance sont récompensées en cité Ardente :
    Le tram de Liège n'est plus un rêve, c'est fait, l'Europe a enfin accepté le montage financier mis en place. La mise en circulation est prévue pour 2022 (les paris sont lancés). La raison de cette acceptation est un assouplissement d'une série de règles au niveau européen.
    • E 313 : gros investissement public afin de créer le premier parking délestage liégeois :
    C'est un chantier de deux ans qui va être lancé. Le but est de créer le premier parking de délestage autour du centre de Liège. Celui-ci est financé par la Ville de Liège et la SRWT. Le but est d'inciter les automobilistes à se garer dans un de ces parkings périphériques et de prendre une navette jusque dans le centre-ville.
    • Georges GILKINET (ECOLO) s'en prend à Johan VAN OVERTVELDT (ministre des finances – NVA) :
    Trois grands secteurs sont réputés pour être problématiques en termes de fraudes fiscales : la construction, le gardiennage et la viande. Sur une dette fiscale estimée à 194,6 millions d'euros, le fisc belge n'aurait récupéré que 200 mille euros … Le sinistre des finances reconnait le problème. Mais il se cache derrière des problèmes d'échange d'informations entre le SPF finance et l'ONSS. Ce qui est difficile à admettre dans un monde où tout est informatisé. Il y a des lois qui permettent de lutter contre cette fraude et de récupérer les sommes non perçues mais il semblerait que le gouvernement fédéral manque de volonté pour les appliquer.
    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail : jonathan.dawance@cgspacod.be
    1.Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir.
    Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenues dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois, voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2.Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée ! Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.

  • La Lorgnette (1) du 01.02.2017

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    01 février 2017, N° 15
    Pour t'informer en continu, n'hésites pas à visiter notre site web : www.cgsp-admi-liege.be
     Police préavis de grève dans les labos de la direction générale judiciaire
     Publifin, on n'a pas fini d'en parler : suite et pas fin :
    Niveau politique : Elio DI RUPO, Président du PS, va finir par avoir des cheveux blancs avec cette "affaire" Publifin. En 2005 il sortait son fameux "J'en ai marre des parvenus, je les traquerai moi-même", après plus de 10 ans c'est un bide total. De plus au sein du PS la guerre est (re) lancée entre la toute puissante Fédération Liégeoise du PS et … tous les autres.
    La ville de Herstal et son Bourgmestre Frédéric DAERDEN ont réagi face à la polémique en sortant une motion approuvée à l'unanimité par le conseil communal (majorité et opposition). Cette motion demande l'interdiction de cumul de mandat public avec celui de dirigeant d'entreprise à participation publique.
    Niveau nébuleuse : Publifin, Nethys, … : les démissions, les promesses de réformes, les excuses, les "promis je n'étais pas au courant" et les actes de charités chrétiennes sont toujours à l'ordre du jour. MR et ECOLO plaident pour la mise en place d'une commission d'enquête, soulignant que seule une commission d'enquête pourra démonter ce système.
    Au niveau du parlement Wallon Claude ERDEKENS PS) rappel que déjà en 2013 il avait dénoncé le système TECTEO. Tous semblent d'accord pour dire "Qu'il est intolérable que tout ceci ait pu se produire, et il serait intolérable que cela puisse se poursuivre".
     Gaston ONKELINX (PS) est décédé :
    Ce lundi Gaston ONKELINX est décédé à l'âge de 84 ans. Il a fait ses premières armes en tant que délégué FGTB de Cockerill, il s'orientera plus tard vers la politique où il sera Echevin puis Bourgmestre à Seraing et Député. Malgré les années il est resté un militant très actif et une icône de la gauche liégeoise. Sincères condoléances à sa famille.
     Pompiers : l'intercommunale d'incendie de Liège et environs (IILE) : l'exception belge :
    Depuis janvier 2017, l'organisation des services d'incendie est passée d'une organisation communale à une organisation zonale. La Belgique pour cela a été divisée en 34 zones. Mais seule la zone de Liège fonctionne sur le modèle intercommunal. Ce qui a pour conséquence que là où la gestion de ces zones se fait par les Bourgmestres gratuitement, à Liège il y a 30 administrateurs rémunérés. Le coût de cette particularité liégeoise est estimé à 250 000 €. Philippe DODRIMONT (MR) tente par cette sortie de presse de remettre une nouvelle fois en cause le modèle des intercommunales.
     RTC : Philippe MIEST a beaucoup d'ambition pour la Télévision locale :
    Philippe MIEST (Ancien Sudpresse) vient tout juste d'entamer un mandat de 5 ans comme directeur général de RTC Télé Liège. Sa mission est de redynamiser la chaîne locale et la développer. Il a pour objectif, à partir de septembre prochain, d'investir 250 000 euros dans du matériel technologique, créer un nouveau site web et augmenter l’audience. Mais attention, il ne veut pas faire de RTC un "Sudpresse télévisuel" … ouf.
     Police : report des congés 2016 sur 2017 :
    Notre pays est toujours en "alerte 3" et nos policiers toujours sous pression. Ils sont nombreux à n'avoir pas pu prendre leurs quotas de jours de congé en 2016. A la demande des organisations syndicales, le ministre de l'intérieur Jan JAMBON (N-VA) a autorisé les policiers à prendre leurs congés 2016 jusque fin 2017.
     Hôpitaux Wallons : la région veut diminuer le nombre de lits de 25% :
    Depuis environ 4 ans c'est ma région qui finance les infrastructures hospitalières. Elle a décidé de revoir le modèle dans le but de diminuer de 25% le nombre de lits. Le but est que le patient ne voit pas la différence au niveau de sa facture. Le patient payera le ticket modérateur et les suppléments (chambre privée et suppléments d'honoraires), sa mutuelle prendra en charge les prestations médicales et l'hébergement. Cette dernière pourra se faire rembourser via l'agence wallonne pour une vie de qualité (AVIQ). Donc un lit vide ne rapportera plus rien, les hôpitaux auront donc tout intérêt à revoir le nombre de leurs lits.
     Publifin VS Ans : Stéphane MOREAU a choisi :
    Entre les 80.000 euros annuels de la commune d'Ans et les 80.000 euros mensuels de Nethys, Stéphane MOREAU (PS) a donc fait le choix du coeur, euh non, du portefeuille, pour laisser tomber le mayorat, sous la pression de son parti qui le sommait de choisir l'une des deux fonctions. De son lit de souffrance, le Seigneur d'Ans, non sans évoquer un "déchirement personnel", a désigné son dauphin, l'échevin Grégory PHILIPPIN (PS) pour prendre la suite. MOREAU dirigeait Ans depuis plus de cinq ans, après avoir poussé le regretté Papa Michel DAERDEN vers la sortie.
     Publifin : Gilles (PS) prêt à se sacrifier sur l´autel de la bonne gouvernance:
    Egalement sous les feux du scandale Publifin, en tant que président de celle-ci, le député provincial André Gilles (PS) a annoncé qu'il ferait don de sa personne à la bonne gouvernance en réduisant sensiblement le nombre des administrateurs de l'intercommunale. On passerait ainsi de 27 à 10 et les anciens administrateurs ne pourraient plus siéger (sous-entendu y compris Gilles lui-même). Les indemnités seraient également plafonnées de manière drastique. Cette "sortie" plus blanche que blanche et pour le moins unilatérale intervient au moment où au Parlement wallon, la majorité PS-CDH et l'opposition MR-Ecolo s'étripent sur la question de savoir s'il faut une commission d'enquête (opposition) ou une commission spéciale (majorité) sur le scandale Publifin. La principale qualité de la première est de donner des pouvoirs élargis d'investigation aux élus.

    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail : jonathan.dawance@cgspacod.be
    1.Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir.
    Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenues dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois, voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2.Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée ! Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.

  • La Lorgnette (1) du 18.01.2017

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    18 janvier 2017, N° 14
    Pour t'informer en continu, n'hésites pas à visiter notre site web : www.cgsp-admi-liege.be
     Publifin : on n'a pas fini d'en parler :
    Ça n'arrête pas dans les différents quotidiens autour de l'affaire Publifin. Chacun se renvoie la balle, entre ceux qui n'étaient pas au courant, ceux qui n'ont rien fait, les conflits d'intérêts, ceux qui vont rembourser (ou pas), ceux qui vont faire oeuvre de charité (chrétienne), … De ce que nous avons pu lire tous sont coupables ! PS, MR, CDH et ECOLO ont d'une manière ou d'une autre participé et/ou profité de ce (ces) montage(s). Au lieu de chercher un responsable ou celui qui est plus responsable que les autres, pour ensuite le décapiter sur la place publique, nos mandataires politiques devraient revoir leur copie. Même si ce genre de méthode de gestion et de rémunération est courante dans le secteur privé (à notre grand dam), nous ne pouvons le tolérer dans le secteur public. N'oublions pas que les sommes évoquées proviennent des pouvoirs publics affiliés et des usagés. Donc du portefeuille des citoyens.
     Voeux du MR, voeux de misère ! :
    Une centaine de militants syndicaux ont fait le déplacement pour les voeux du MR au Palais des congrès. Non pas pour souhaiter une année 2017 pleine de réussite (anti)sociale, mais bien dénoncer leur politique au sein du gouvernement fédéral.
     Le MR sort son (antique) joker : Louis MICHEL :
    Les libéraux vivent des moments difficiles : Kazakhgate avec Armand DE DECKER (MR), trous budgétaires pharamineux, tension au sein de la Suédoise, affaire KUBLA, Jacqueline GALANT (MR) qui crache dans la soupe, … Le MR a décidé de faire appel à son démineur vedette : Louis MICHEL. Ils ont besoin de lui pour apaiser l'opposition plutôt que de l'exciter. Les relations entre le PS et le MR sont au plus bas, ils veulent grâce à se démineur calmer le jeu en prévision des futures alliances possibles lors des scrutins de 2018 et 2019. Au pays des hypocrites, les ennemis d'aujourd'hui seront les amis de demain …
     Les avocats Pro Deo se rebiffe :
    Et il y a de quoi ! L'avocat Pro Deo est par principe un avocat mis gratuitement à disposition d'une personne à faible revenu. Mais suite à la réforme de l'aide juridique et notamment l'imposition d'une TVA de 21%. Maintenant un bénéficiaire de l'aide juridique devra s'acquitter de la TVA…
    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail : jonathan.dawance@cgspacod.be
    1.Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir.
    Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenues dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois, voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2.Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée ! Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.

  • La Lorgnette (1) du 16.01.2017

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    16 janvier 2017, N° 13
    Pour t'informer en continu, n'hésites pas à visiter notre site web : www.cgsp-admi-liege.be
     Marc Goblet l'opération a été un succès
     Fgtb : remise au travail des malades de longue durée
     Documentation : vous méritez mieux #DuRespect
     PS – MR se souhaitent une année 2017 … orageuse :
    L’année politique ne commence pas en fanfare ou en feu d’artifice mais plutôt sous les éclairs et la tempête provoqués par la réforme de la sécurité sociale engagée par le gouvernement MICHEL Ier (MR/NVA). Il semblerait que du côté du PS et du MR, c’est fini de se disputer majorité contre opposition dans les parlements. On en est aux attaques ad hominem par communiqués interposés. Même si sur le fond, cette réforme de notre sécurité sociale est inacceptable, sur la forme, on regrettera ces méthodes de cour d’école (tous partis confondus). Nous passerons ici les voeux de Bart DE WEVER(NVA) et ses petites phrases assassines, du CD&V qui se croit à gauche, …
     Publifin : Ils touchent et puis demandent au Ministre de démissionner :
    Dans le récent dossier sulfureux (pas dit que c’est le dernier) autour de l’intercommunale (ou pas, on se sait plus vraiment !?) Publifin, des membres des trois partis traditionnels sont impliqués. Mais, avec beaucoup de culot, il y en a un (MR) qui tente de garder la tête hors de l’eau en rejetant la faute sur Paul FURLAN (Ministre des pouvoirs locaux – PS). Pierre-Yves JEHOLET (chef du groupe MR au parlement wallon), l’accuse d’avoir laissé aller Publifin à la dérive. Et demande donc sa démission. Pour rappel Pierre-Yves JEHOLET est aussi le président de la fédération verviétoise du MR et a donc participer à la désignation des représentants MR dans les comités de secteurs Publifin. Qui était au courant avant qui ? C’est l’histoire de l’oeuf ou de la poule…aux oeufs d’or.
     Football : Marc TARABELLA, va-t-il avoir une double casquette ?:
    Marc TARABELLA (Eurodéputé – PS) a décidé de déposer sa candidature aux élections de la Fédération Française de Football (FFF). Au-delà du fait que le football est sa passion, il a pour ambition d’en finir avec le côté obscur des organisations gravitant autour du ballon rond. Une fois fini, nous avons deux ou trois missions du même genre pour lui …
     DAVOS, c’est reparti :
    Comme chaque année cette station des Alpes suisses attire la crème de la crème de l’OCDE. Prêt de 3000 participants tous, plus influents les uns que les autres se réunissent pour décider des grandes lignes de NOTRE avenir. Parmi eux, huit hommes "possèdent" la moitié de la planète. C'est en tous cas ce que nous dit la nouvelle étude d'OXFAM, qui d'année en année nous interpelle avec ces chiffres, toujours plus inquiétants.
     BPost : on a de l'argent pour ce que l'on veut bien … :
    Il y a quelques semaines, BPost était prêt à sortir 2,55 milliards d'euros pour acheter la PostNl. Aujourd'hui, il délocalise une partie de leur informatique au détriment de 200 travailleurs. D'un côté, BPost est prêt a vendre ses bijoux de famille pour absorber son voisin, mais n'a pas les moyens de garder 200 informaticiens … le monde est fou.
     Sécurité sociale : la Belgique se met à l'heure anglaise :
    Vendredi, les représentants des syndicats et mutuelles ont rappelé lors de l'audition en commission de la
    Chambre leur désaccord par rapport à la réforme de la sécurité sociale que le gouvernement MR/NVA nous
    amorce. Pour Jean-François TAMELLINI (Secrétaire générale de la FGTB) "le projet tel que formulé met sous
    tutelle la sécurité sociale, l'instrumentalise et l'éloigne de ses objectifs initiaux" … "la transformation de la sécu en
    variable d'ajustement budgétaire". Là où la partie patronale à quant à elle apporté son soutien au projet…

    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail : jonathan.dawance@cgspadmi.be
    1. Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir.
    Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenue dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois … voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2. Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée ! Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.

  • Danger sur notre modèle de sécurité sociale !

    Pin it!

    Le 28 octobre dernier, sans grand retentissement, sur proposition des ministres De Block et Borsus, le gouvernement fédéral a posé des jalons importants vers une réforme du financement de la sécurité sociale. L’adaptation du financement pour tenir compte de la réforme de l’Etat, la réforme du financement alternatif et la réactivation – temporaire - de la dotation d’équilibre portent des coups sévères à l’essence même du modèle de sécurité sociale. Ce projet de réforme  ne doit pas être passé sous silence. A terme, il risque  de rompre complètement l’équilibre d’une sécurité sociale qui fera désormais l’objet d’arbitrages politiques ancrés dans la loi.

    Le projet de loi proposé a partiellement suivi l’avis que les partenaires sociaux avaient rendu en juillet 2015 : neutralisation de l’impact sur le budget de la sécurité sociale de la 6e réforme de l’État, simplification du financement alternatif (TVA et précompte mobilier), transfert des dépenses qui ne devraient pas relever de la sécurité sociale (ce qu’on a appelé les « œufs de coucou ») vers les départements concernés  et le rétablissement, à partir de 2017, de la dotation d’équilibre (mais seulement pour 4 ans). Tous ces éléments passent largement au second plan en raison d’un sous-financement larvé (en raison d’une surestimation des effets retour) et du mécanisme dit de « responsabilisation ».

    Le gouvernement fédéral concocte ainsi une dangereuse et insidieuse fragilisation de la sécurité sociale.

    La « sécu » affaiblie par un financement instable

    Le mécanisme dit de « responsabilisation » inclus dans le projet de loi revient en fait à ancrer dans la loi un levier qui permettra, lors de chaque discussion  budgétaire, d’entamer au préalable un débat sur des « économies antisociales » et de remettre en cause les accords conclus entre partenaires sociaux. Nous connaissons déjà ce type de discussions avec le gouvernement actuel. Il en fut ainsi lors de la confection du budget 2017. La nouveauté est que ce marchandage aux dépens de la sécurité sociale serait désormais ancré dans la loi. Il se reproduira donc à chaque discussion budgétaire, tout comme ne cessera de se renforcer le déséquilibre criant entre le laxisme en termes de recettes fiscales et  la rigueur à l’encontre des allocataires sociaux et des soins de santé.    

    A l’avenir,  la sécurité sociale sera  donc encore plus exposée à des arbitrages politiques permanents.

    La mort de la cohésion sociale

    Ce texte de loi affaiblit aussi significativement la concertation sociale à divers niveaux (remise en question des accords sociaux, mise sous tutelle des Comités de gestion,...). Il autorisera en effet le gouvernement à corriger ou à ignorer des accords sociaux en fonction de leur impact budgétaire sur la sécurité sociale.

    Il met également la sécurité sociale sous la tutelle d’une Commission Finance et Budget qui mettra à l’écart le Comité de gestion tripartite de la Sécurité sociale.

    Ce « trompe-l’œil » d’une gouvernance soit disant neutre et « technocratique » de la sécurité sociale cache surtout le renforcement du pouvoir du gouvernement. Pourtant, ce renforcement n’a guère de raisons d’être. D’une part, le gouvernement instaure déjà des  mécanismes qui lui permettent d’imposer ses choix politiques. D’autre part, il attribue la responsabilité des mesures qui découlent de ses choix à d’autres, en l’occurrence les  partenaires sociaux.  Ceux-ci seront finalement contraints de proposer des mesures d’économies, le couteau sous la gorge et de s’assurer que le compte est bon.

    En fin de compte, le gouvernement s’arroge subtilement, mais inexorablement, le droit de rétrécir la protection sociale. Alors même que les défis auxquels elle doit répondre sont de taille.

    Répondre aux besoins de la population

    Il est aujourd’hui essentiel de rappeler que les partenaires sociaux avaient plaidé, dès juillet 2015, pour un financement stabilisé de la sécurité sociale via une dotation d’équilibre pérenne qui offre la garantie que les ayants-droits pourront aussi bénéficier de leurs allocations sociales ou leurs soins de santé en fin d’année, non seulement jusque fin 2020 mais aussi par la suite.

    Dans le même ordre d’idée, il s’agit de renforcer le rôle des interlocuteurs sociaux  sur l’avenir de la sécurité sociale au lieu de déstabiliser celle-ci. Enfin, il faut cesser d’appréhender la sécurité sociale comme un coût alors qu’elle est un élément essentiel de la cohésion sociale et du mieux vivre ensemble.

    Elle est, en effet, un moyen de répondre aux besoins de la population. Les pensions doivent être garanties, les soins de santé doivent être remboursés et les invalides indemnisés ! La réalisation de ces objectifs n’est pas illusoire. La solution pour un financement équitable de la sécurité sociale  est évidente: dans un premier temps, celui-ci passe inévitablement par une meilleure justice fiscale. Il n’est pas concevable que les politiques fiscales non-abouties du gouvernement aient pour conséquence de faire payer l’addition aux citoyens. Ceux-ci ont déjà donné, ça suffit !

    Sans ce changement de cap que nous appelons de tous nos vœux, ce sera la fin de notre modèle de sécurité sociale.

    Signataires :

    Rudy De Leeuw et Marc Goblet, FGTB-ABVV

    Christian Kunsch, MOC

    Luc Van Gorp et Jean Hermesse, MC-CM

    Marc Leemans et Marie-Hélène Ska, CSC-ACV

    Michel Jadot, Jean-Pascal Labille, Paul Callewaert. Solidaris

    Mario Coppens et Olivier Valentin, CGLSB-ACLVB

    Dominique Surleau, PAC

    Patrick Develtere, beweging.net

  • La Lorgnette (1) du 04.01.2017

    Pin it!

    La Lorgnette (1)


    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    3 janvier 2017, N° 12
    Pour t'informer en continu, n'hésites pas à visiter notre site web: www.cgsp-admi-liege.be
     Communiqué: les métiers pénibles seront déterminés sans tenir compte de la réalité des travailleurs
    Coquille dans la précédente Lorgnette :
    Dans l'article "Gouvernement des droites: ils ne sont pas racistes mais préfèrent que les étrangers restent chez eux", certains d'entre vous m'ont fait remarquer que Théo FRANCKEN n'est pas ministre des affaires étrangères mais bien secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations. Merci à ceux qui lisent la Lorgnette et m'ont fait part de cette coquille.


    Gouvernement fédéral: résolutions 2017, tiendra, tiendra pas ? :
    Depuis déjà quelques mois, la réforme de l'impôt des sociétés (ISOC) plombe l'ambiance au sein du gouvernement MR/NVA. Il semblerait que les bonnes résolutions de chacun n'ont pas fini d'enterrer le dossier. En effet, les représentants du banc patronal plaident toujours pour un ISOC nominal à "minimum 22%", là où Johan VAN OVERTVELDT (ministre des finances – NVA) planche sur un projet à un taux qui passerait de 33.99% à 25% (voir même 20% pour les PME) en supprimant toute une série de niches fiscales pour y arriver. Le CD&V et le Vice Premier Kris PEETERS veulent toujours conditionner (envers et contre tous) cette réforme à la mise en place d'une taxation sur les plus-values réalisées à la vente d'actions. Suite et peut-être fin dans le courant de l'année …


    Syndicats, Mutuelles et mouvements sociaux s'unissent en faveur de la sécurité sociale :
    La FGTB, la CSC, le syndicat libéral, les mutualités chrétiennes, Solidaris, le MOC se sont rassemblés autour d'une carte blanche afin de dénoncer les mesures annoncées par le Gouvernement des droites sur le financement de la sécurité sociale : Fin de l'automatisation du renflouement du budget de la sécurité sociale, dispositions permettant de revenir sur un accord patrons-syndicats, suppression du droit des partenaires sociaux de participer à la gestion de la sécurité sociale. Les politiques fiscales non abouties du gouvernement MR/NVA font payer l'addition aux citoyens.


    Halloween est encore loin, la SNCB a déjà son train fantôme :
    Lundi, en région Bruxelloise, un train vide a parcouru 500m avant de dérailler. Plus de peur de que mal, personne n'a été blessé. Trois hypothèses pour expliquer cette anomalie: le système d'immobilisation n'a pas correctement été enclenché, un problème technique, une malveillance (reste l'hypothèse du poltergeist). Peu importe ce que révélera l'enquête, un incident comme celui ne doit pas arriver ! Philippe DUBOIS (CGSP Cheminots) rappel que ces dernières semaines plusieurs incidents ont eu lieu dans la même zone et ajoute que l'on privilégie la ponctualité aux dépens de la sécurité.


    Agent pénitentiaire: métier à haut risque :
    Sur les 6 dernières années, 1014 agents ont été agressés (un tous les deux jours), ce qui a entrainé 81 325 jours d'incapacité de travail. Cette agressivité carcérale est notamment due à la surpopulation et aux problèmes d'addictions. Mais la vétusté des bâtiments rend difficile la gestion de cette agressivité. A quand des investissements suffisants dans le personnel et dans les infrastructures de la Justice ?

  • Voeux 2017

    Pin it!

    Relever des défis, braver des obstacles et aller de l’avant afin de construire ensemble un avenir serein pour une société plus juste et solidaire.

    Que notre collaboration perdure en cette nouvelle année.