CGSP-CHU Liège

  • Danger sur notre modèle de sécurité sociale !

    Pin it!

    Le 28 octobre dernier, sans grand retentissement, sur proposition des ministres De Block et Borsus, le gouvernement fédéral a posé des jalons importants vers une réforme du financement de la sécurité sociale. L’adaptation du financement pour tenir compte de la réforme de l’Etat, la réforme du financement alternatif et la réactivation – temporaire - de la dotation d’équilibre portent des coups sévères à l’essence même du modèle de sécurité sociale. Ce projet de réforme  ne doit pas être passé sous silence. A terme, il risque  de rompre complètement l’équilibre d’une sécurité sociale qui fera désormais l’objet d’arbitrages politiques ancrés dans la loi.

    Le projet de loi proposé a partiellement suivi l’avis que les partenaires sociaux avaient rendu en juillet 2015 : neutralisation de l’impact sur le budget de la sécurité sociale de la 6e réforme de l’État, simplification du financement alternatif (TVA et précompte mobilier), transfert des dépenses qui ne devraient pas relever de la sécurité sociale (ce qu’on a appelé les « œufs de coucou ») vers les départements concernés  et le rétablissement, à partir de 2017, de la dotation d’équilibre (mais seulement pour 4 ans). Tous ces éléments passent largement au second plan en raison d’un sous-financement larvé (en raison d’une surestimation des effets retour) et du mécanisme dit de « responsabilisation ».

    Le gouvernement fédéral concocte ainsi une dangereuse et insidieuse fragilisation de la sécurité sociale.

    La « sécu » affaiblie par un financement instable

    Le mécanisme dit de « responsabilisation » inclus dans le projet de loi revient en fait à ancrer dans la loi un levier qui permettra, lors de chaque discussion  budgétaire, d’entamer au préalable un débat sur des « économies antisociales » et de remettre en cause les accords conclus entre partenaires sociaux. Nous connaissons déjà ce type de discussions avec le gouvernement actuel. Il en fut ainsi lors de la confection du budget 2017. La nouveauté est que ce marchandage aux dépens de la sécurité sociale serait désormais ancré dans la loi. Il se reproduira donc à chaque discussion budgétaire, tout comme ne cessera de se renforcer le déséquilibre criant entre le laxisme en termes de recettes fiscales et  la rigueur à l’encontre des allocataires sociaux et des soins de santé.    

    A l’avenir,  la sécurité sociale sera  donc encore plus exposée à des arbitrages politiques permanents.

    La mort de la cohésion sociale

    Ce texte de loi affaiblit aussi significativement la concertation sociale à divers niveaux (remise en question des accords sociaux, mise sous tutelle des Comités de gestion,...). Il autorisera en effet le gouvernement à corriger ou à ignorer des accords sociaux en fonction de leur impact budgétaire sur la sécurité sociale.

    Il met également la sécurité sociale sous la tutelle d’une Commission Finance et Budget qui mettra à l’écart le Comité de gestion tripartite de la Sécurité sociale.

    Ce « trompe-l’œil » d’une gouvernance soit disant neutre et « technocratique » de la sécurité sociale cache surtout le renforcement du pouvoir du gouvernement. Pourtant, ce renforcement n’a guère de raisons d’être. D’une part, le gouvernement instaure déjà des  mécanismes qui lui permettent d’imposer ses choix politiques. D’autre part, il attribue la responsabilité des mesures qui découlent de ses choix à d’autres, en l’occurrence les  partenaires sociaux.  Ceux-ci seront finalement contraints de proposer des mesures d’économies, le couteau sous la gorge et de s’assurer que le compte est bon.

    En fin de compte, le gouvernement s’arroge subtilement, mais inexorablement, le droit de rétrécir la protection sociale. Alors même que les défis auxquels elle doit répondre sont de taille.

    Répondre aux besoins de la population

    Il est aujourd’hui essentiel de rappeler que les partenaires sociaux avaient plaidé, dès juillet 2015, pour un financement stabilisé de la sécurité sociale via une dotation d’équilibre pérenne qui offre la garantie que les ayants-droits pourront aussi bénéficier de leurs allocations sociales ou leurs soins de santé en fin d’année, non seulement jusque fin 2020 mais aussi par la suite.

    Dans le même ordre d’idée, il s’agit de renforcer le rôle des interlocuteurs sociaux  sur l’avenir de la sécurité sociale au lieu de déstabiliser celle-ci. Enfin, il faut cesser d’appréhender la sécurité sociale comme un coût alors qu’elle est un élément essentiel de la cohésion sociale et du mieux vivre ensemble.

    Elle est, en effet, un moyen de répondre aux besoins de la population. Les pensions doivent être garanties, les soins de santé doivent être remboursés et les invalides indemnisés ! La réalisation de ces objectifs n’est pas illusoire. La solution pour un financement équitable de la sécurité sociale  est évidente: dans un premier temps, celui-ci passe inévitablement par une meilleure justice fiscale. Il n’est pas concevable que les politiques fiscales non-abouties du gouvernement aient pour conséquence de faire payer l’addition aux citoyens. Ceux-ci ont déjà donné, ça suffit !

    Sans ce changement de cap que nous appelons de tous nos vœux, ce sera la fin de notre modèle de sécurité sociale.

    Signataires :

    Rudy De Leeuw et Marc Goblet, FGTB-ABVV

    Christian Kunsch, MOC

    Luc Van Gorp et Jean Hermesse, MC-CM

    Marc Leemans et Marie-Hélène Ska, CSC-ACV

    Michel Jadot, Jean-Pascal Labille, Paul Callewaert. Solidaris

    Mario Coppens et Olivier Valentin, CGLSB-ACLVB

    Dominique Surleau, PAC

    Patrick Develtere, beweging.net

  • La Lorgnette (1) du 04.01.2017

    Pin it!

    La Lorgnette (1)


    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    3 janvier 2017, N° 12
    Pour t'informer en continu, n'hésites pas à visiter notre site web: www.cgsp-admi-liege.be
     Communiqué: les métiers pénibles seront déterminés sans tenir compte de la réalité des travailleurs
    Coquille dans la précédente Lorgnette :
    Dans l'article "Gouvernement des droites: ils ne sont pas racistes mais préfèrent que les étrangers restent chez eux", certains d'entre vous m'ont fait remarquer que Théo FRANCKEN n'est pas ministre des affaires étrangères mais bien secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations. Merci à ceux qui lisent la Lorgnette et m'ont fait part de cette coquille.


    Gouvernement fédéral: résolutions 2017, tiendra, tiendra pas ? :
    Depuis déjà quelques mois, la réforme de l'impôt des sociétés (ISOC) plombe l'ambiance au sein du gouvernement MR/NVA. Il semblerait que les bonnes résolutions de chacun n'ont pas fini d'enterrer le dossier. En effet, les représentants du banc patronal plaident toujours pour un ISOC nominal à "minimum 22%", là où Johan VAN OVERTVELDT (ministre des finances – NVA) planche sur un projet à un taux qui passerait de 33.99% à 25% (voir même 20% pour les PME) en supprimant toute une série de niches fiscales pour y arriver. Le CD&V et le Vice Premier Kris PEETERS veulent toujours conditionner (envers et contre tous) cette réforme à la mise en place d'une taxation sur les plus-values réalisées à la vente d'actions. Suite et peut-être fin dans le courant de l'année …


    Syndicats, Mutuelles et mouvements sociaux s'unissent en faveur de la sécurité sociale :
    La FGTB, la CSC, le syndicat libéral, les mutualités chrétiennes, Solidaris, le MOC se sont rassemblés autour d'une carte blanche afin de dénoncer les mesures annoncées par le Gouvernement des droites sur le financement de la sécurité sociale : Fin de l'automatisation du renflouement du budget de la sécurité sociale, dispositions permettant de revenir sur un accord patrons-syndicats, suppression du droit des partenaires sociaux de participer à la gestion de la sécurité sociale. Les politiques fiscales non abouties du gouvernement MR/NVA font payer l'addition aux citoyens.


    Halloween est encore loin, la SNCB a déjà son train fantôme :
    Lundi, en région Bruxelloise, un train vide a parcouru 500m avant de dérailler. Plus de peur de que mal, personne n'a été blessé. Trois hypothèses pour expliquer cette anomalie: le système d'immobilisation n'a pas correctement été enclenché, un problème technique, une malveillance (reste l'hypothèse du poltergeist). Peu importe ce que révélera l'enquête, un incident comme celui ne doit pas arriver ! Philippe DUBOIS (CGSP Cheminots) rappel que ces dernières semaines plusieurs incidents ont eu lieu dans la même zone et ajoute que l'on privilégie la ponctualité aux dépens de la sécurité.


    Agent pénitentiaire: métier à haut risque :
    Sur les 6 dernières années, 1014 agents ont été agressés (un tous les deux jours), ce qui a entrainé 81 325 jours d'incapacité de travail. Cette agressivité carcérale est notamment due à la surpopulation et aux problèmes d'addictions. Mais la vétusté des bâtiments rend difficile la gestion de cette agressivité. A quand des investissements suffisants dans le personnel et dans les infrastructures de la Justice ?

  • Voeux 2017

    Pin it!

    Relever des défis, braver des obstacles et aller de l’avant afin de construire ensemble un avenir serein pour une société plus juste et solidaire.

    Que notre collaboration perdure en cette nouvelle année.

  • Le CHUDYCALISTE 27.12.2016

    Pin it!

    La CGSP du CHU essaye un nouveau moyen de communication. 

    Vous trouverez ci-dessous le CHUDYCALISTE.

    CHUDYCALISTE 27.12.2016.pdf

     

    Le bureau de la CGSP vous souhaite une bonne et heureuse année 2017.

     

    Le bureau.

     

  • La Lorgnette (1) du 14.12.2016

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²
    14 décembre 2016, N° 11

     Communiqué de presse: Police: le Procureur Général revoit sa copie.
     Pétition: les droits sociaux d'abord!
     Liège: le nouveau visage du quartier Sainte-Marguerite prend forme :
    Les travaux du nouveau commissariat ont débuté en octobre sur le site de l'ancien squat "Passe-Partout". Ce chantier va durer près de 18 mois. La seconde phase de la rénovation de ce quartier démarrera rapidement autour de trois projets publics. La mairie de quartier (déjà en fonctionnement), une nouvelle crèche de 42 lits (avec 6 logements publics au-dessus) et une liaison cyclo-piétonne. Dans un futur proche, la ville de Liège souhaite également remettre à neuf le Degré des Tisserands.
     Gouvernement des droites: ils ne sont pas racistes mais préfèrent que les étrangers restent chez eux:
    Théo FRANCKEN (ministre des affaires étrangères - NVA) a fait les gros titres des derniers jours en refusant d'appliquer la décision d'un juge qui ordonne que l'office des étrangers délivre un visa à une famille Syrienne. Au sein du gouvernement, pas de surprise, la NVA soutient son ministre, pire elle lance une campagne populiste que l'on peut qualifier d'antisystème judiciaire. Du coté des partenaires de la coalition suédoise, c'est mitigé. Certains (le MR) soutiennent FRANCKEN mais pas la communication de son parti. Au CD&V on condamne les deux, tandis que d'autres (Open VLD) se taisent dans toutes les langues. L'opposition (PS et ECOLO), demande à ce que le gouvernement applique la décision du juge. Pour rappel, les politiques font les lois et les juges les font respecter par chaque citoyen (y compris les hommes politiques). Certains ont besoin d'une piqûre de rappel …
     Willy BORSUS (MR) VS recettes des accises en baisse :
    Vous le savez tous, les accises sur le tabac et l'alcool ont été augmentées par le gouvernement MR / NVA. Le but est de faire de nouvelles recettes pour financer le fameux "Taxe-Shift". Sauf que, bon nombre de citoyens ont modifié leurs lieux et méthodes d'achats. Résultat des courses, 200 millions d'euros de moins que prévu dans les caisses de l'Etat. Pendant ce temps-là, le ministre BORSU n'a pas hésité à montrer l'exemple en consommant en Belgique afin d'augmenter les recettes de l'Etat, à un tel point qu'il s'est fait prendre lors d'un contrôle routier avec un taux d'alcoolémie au-dessus de la norme autorisée… le travail n'est jamais récompensé à sa juste valeur 
     Après la Police, le gouvernement des droites voudrait privatiser l'armée :
    Le ministre de la défense (Steven VANDEPUT – N-VA) va lancer à partir de 2017 des "projets pilotes" afin de tester "l'outsourcing". Autrement dit, il veut privatiser certains pans de notre défense comme par exemple, l'informatique ou la logistique. Près de 5000 équivalents temps plein pourraient disparaître au profit de sociétés privées.
     MR Liégeois: un score à la mode de STALINE :
    Le MR Liégeois a renouvelé ses instances le weekend dernier, et pas de surprise. On reprend les mêmes, ils sont seuls candidats à leur propre réélection et les résultats frôlent les 100%. Est-ce que le MR Liégeois s'est inspiré des "cocos" pour organiser ses élections ?
     Ville de Liège: la cotisation de responsabilisation plombe le budget :
    En 2017, la ville va devoir trouver 23,3 millions d'euros pour payer cette cotisation. Pour rappel, cette cotisation
    de responsabilisation est une somme due par un pouvoir local, au cas où la charge des pensions des agents
    statutaires serait supérieure aux cotisations versées. Pour faire simple, si ce même pouvoir local n'a pas assez
    d'agents statutaires qui cotisent pour subvenir au payement des pensionnés de ce même pouvoir local, doit
    payer un complément.
     Plus d'€ pour les grandes villes :
    L'enveloppe consacrée à la Politique des grandes villes, a été régionalisée lors de la dernière réforme de l'Etat.
    Cette enveloppe va passer de 8 à 13 millions d'euros. Les villes concernées sont Charleroi, Liège, Mons, Seraing,
    Mouscron et Verviers. De quoi donner un peu d'air à ces villes de plus de 50 000 habitants dont le revenu moyen
    est inférieur à la moyenne wallonne.

    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail :
    jonathan.dawance@cgspadmi.be
    1. Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir.
    Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenue dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois …
    voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2. Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée ! Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.

  • La Lorgnette (1) du 07.12.2016

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²

    07 décembre 2016, N° 10

     Intradel: 2016 se termine favorablement pour les travailleurs :
     Les policiers sont-ils mis en danger par une directive du procureur général de Liège ?

     Le bassin de la Meuse va être approfondi, on va y retrouver des trucs comiques :
    EN 2017, la SOFICO (Société Wallonne de Financement Complémentaire des infrastructures) va réaliser des travaux importants sur la Meuse entre Flémalle et Seraing. Le but de ces travaux est d'approfondir le fleuve de 40 cm et ainsi permettre la navigation à un enfoncement de 3,40 m. Certains doivent croiser les doigts en espérant que l'un ou l'autre cadavre ne remonte à la surface …

     CPAS: secret professionnel une nouvelle fois attaqué :
    La N-VA est prête à tout dans le cadre de la lutte contre le terrorisme … enfin c'est la bonne excuse. La députée Valérie VAN PEEL (N-VA) souhaite contraindre les agents des CPAS à communiquer aux procureurs du Roi des informations sur les potentiels (non défini) terroristes. Quels seront les critères de dénonciation aux procureurs ? Barbu et Arabe ? Ce n'est pas le travail d'un agent du CPAS de déterminer qui sont les personnes à risque. Mais bien celui de la Police et de la Justice.

     BPost: ils vont finir par vendre nos bijoux de famille :
    Depuis mardi, les bureaux liégeois de BPost sont en grève. Les raisons de cette grève est le manque de personnel et la hausse du volume de travail. Les dirigeants de BPost semblent avoir les moyens de faire une troisième proposition (infructueuse) pour racheter la PostNL, mais pas pour le bien-être de ses travailleurs et le renforcement du service aux citoyens. Mercredi, ce sont les agents du centre de tri qui se croisent les bras. Chacun son tour…

     FLERON : effet boomerang :
    Après qu’une enseignante ait dénoncé l’existence d’une « caisse noire », les autorités communales avaient déposé une plainte contre "X" "pour se couvrir en cas d’irrégularité commise" avait déclaré le Bourgmestre Roger LESPAGNARD. Cette plainte avait attiré l’attention de l’ORPSS (Office des Régimes Particuliers de Sécurité Sociale) qui a instruit une enquête sociale. Résultat : la commune doit s’acquitter d’une régularisation de plus de 100.000 euros représentant des cotisations sociales impayées sur les prestations de garderies.

     CETA: suite et pas fin :
    On pensait que la ratification du traité par la Belgique était une histoire terminée. Il n’en est rien. Paul MAGNETTE a annoncé que la Région wallonne pourrait encore faire marche arrière et ne pas signer l’accord si le gouvernement fédéral ne se presse pas de demander l’avis de la Cour européenne de justice concernant le mécanisme d’arbitrage entre les entreprises et l’Etat. Or le Gouvernement Michel traîne les pieds. Dans un même temps le Président du Gouvernement Wallon présente sa "déclaration de Namur". Cette déclaration est portée par une quarantaine d'universitaires internationaux. Cette déclaration veut inverser la logique actuelle, des traités internationaux, du commerce pour le commerce. Pour que le commerce serve d'autres finalités comme le développement durable, la réduction des inégalités et la lutte contre le réchauffement climatique.

     Pensions: bonification pour diplômes :
    Le « Vif » du 02/12/2016 nous apprend que le Gouvernement wallon a émis un avis négatif sur l’avant-projet de loi fédéral qui supprime la gratuité, pour les fonctionnaires, de la bonification pour années d’études dans le
    calcul de la pension. Cet avis négatif sera exposé lors de la réunion du Comité A relatif à l’ensemble des services publics. « Cela ne vise qu’à précariser d’avantage les régimes des pensions des fonctionnaires wallons et des pouvoirs locaux, sans aucune garantie pour l’avenir » dénoncent les Ministres C Lacroix et P. Furlan.

     IFAPME (formation en alternance): la réduction du temps de travail est à l'ordre du jour :
    Les 350 personnes qui travaillent à l'IFAPME vont peut-être voir leur temps de travail réduit, sans perte de salaire et avec embauche compensatoire. Et tout cela pour toutes les catégories de travailleurs. Rien de signé mais le dossier est ouvert et la CGSP est partie prenante dans les discutions. Cette expérience, si elle est un succès, pourrait être étendue à d'autres organismes tels que le FOREM.

     Les locaux de la RTBF au Palais des Congrès à l'abandon ou presque :
    L'ancien bâtiment de la RTBF à Liège, qui date des années 50 et situé au Palais des Congrès, est laissé à l'abandon. L'IGIL (Intercommunale de Gestion Immobilière Liégeoise) a un vieux projet dans les cartons pour ce bâtiment. L'idée est de le réaménager en bureaux, mais la configuration de ces anciens locaux rend difficile la mise en place d'un projet. En attendant ces rénovations, le site sert de terrain d'entrainement à la Police de Liège une fois par semaine.

    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail : jonathan.dawance@cgspadmi.be

    1. Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir.
    Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenue dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois … voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2. Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée ! Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.

  • La Lorgnette (1) du 30.11.2016

    Pin it!

    "Dans les feuilles de choux que sont La Meuse, La Libre, la DH, le Soir et l'Echo, on nous parle de …" ²

    30 novembre 2016, N° 9

     La Ville de Liège inaugure son un "e-guichet" :
    Après le "net-Banking", après "tax-on-web", après les caisses "self-scan"… Voici le guichet électronique de la ville de Liège. IL ne s'agit pas d'une nouveauté mais d'un pas vers le "tout numérique". Les citoyens liégeois vont pouvoir commander un nombre plus important de documents en ligne (31) concernant les archives, l'urbanisme, l'état civil, la population, … et tout ça plus rapidement qu'auparavant. Willy DEMEYER, Bourgmestre de Liège (PS) nous promet qu'il n'y aura pas de suppression d'emplois. Pour rappel, certain l'avait promis pour le "net-Banking" ou "tax-on-web" à l'époque …

     La cité administrative va enfin faire peau neuve :
    Le cahier des charges du dossier de rénovation et d'extension de la cité administrative a été adopté par les autorités politiques liégeoises. L'échevin des travaux, Roland LEONARD, est fier de présenter un projet qui se veut durable et écologique (bilan carbone neutre) et social car il intègre des clauses sociales et anti dumping social. Depuis le 23 novembre les travaux de désamiantage ont débuté. Les travaux devraient être terminés dans le courant de l'année 2020.

     Province de Liège: Un Directeur rebelle :
    En 2014, le collège provincial décide de déménager la bibliothèque des Chiroux sur le site de Bavière (2020). Bruno DEMOULIN, ancien directeur de la bibliothèque et directeur général des affaires culturelles de la Province devra mettre en oeuvre cette décision, sauf que… ça ne lui plait pas trop. Il décide donc d'introduire un recours
    au Conseil d'Etat contre la décision de son employeur. La décision vient de tomber comme un couperet, et il est débouté. M. Demoulin en a tiré les conclusions et prend sa pension anticipée. La Province ne prévoit pas de le remplacer … une fois pas deux.

     Soumagne: un budget accouché dans la douleur :
    Deux conseillers (CDH) de la majorité (PS-CDH) ne votent pas le budget en soutient de l'échevin des finances (CDH lui aussi) car celui-ci n'avait pas été invité à participer aux travaux de la commission d'avis du budget. Le brave échevin a, quant à lui , malgré son absence, signé le rapport de la commission et a voté en faveur du budget … vous avez dit kafkaïen ?

     Juprelle: budget a l'équilibre VS situation des travailleurs bancale :
    Alors que la commune éprouve les pires difficultés pour élaborer son budget 2017, le collège décide de maintenir une fiscalité inchangée et se vente même qu'elle est l'une des plus basses du pays. Par contre le personnel qui partira à la pension ne sera pas remplacé.

    Si tu as une suggestion pour notre "presse revue" n'hésite pas à me contacter par mail : jonathan.dawance@cgspadmi.be


    1. Lorgnette n.f. petite lunette d'approche portative. Il s'agit d'un instrument optique permettant à l'oeil humain de mieux voir. Cette Lorgnette se base uniquement sur les informations contenue dans la presse quotidienne. Et la presse se trompe parfois … voir souvent, nous aussi. N'hésitez pas à nous le faire remarquer.
    2. Attention, ceci n'est pas une revue de presse mais une presse revue… et corrigée !

    Publication de la CGSP Admi Liège non-périodique.